Contribuer

 

Un prêt d’honneur fait sur mesure pour les paysans de Florès

Pour démarrer une plantation, les paysans doivent emprunter pour acheter la terre, le gingembre et les caféiers, fournir des garanties, hypothéquer ses biens. Pas facile de trouver 2200 $ pour acheter un lopin de terre quand on gagne moins de 900 $ par année, qu’on veut sortir de la pauvreté et qu’on se refuse à quémander.

 

Pour en finir avec ce cercle vicieux, le programme Otonomi a imaginé une formule de financement inédite, sous forme de prêts d’honneur, selon laquelle un ou des partenaires de développement consentent à faire un prêt, peu importe le montant, qui permettra à une famille d’acheter ce dont elle a besoin pour sortir de la pauvreté. De plus, cette même famille s’engage à rembourser son emprunt avant la fin de la septième année.

 

Comme il est indiqué ci-dessus, le montant prêté n’est pas fixe, car l’organisme Partenaires de développement – Otonomi s’occupe de former des groupes avec ce qu’il reçoit.

 

Améliorer les conditions de vie

Grâce à ce prêt, une famille de paysans peut faire l’acquisition d’un hectare de terre (10 000 m2) non cultivée, la défricher, y planter des graines de gingembre et démarrer en pépinière des caféiers Arabica pour la culture du café. Elle s’efforcera d’en tirer le meilleur rendement possible.

 

La plantation de 400 kg de graines de gingembre par hectare produit en moyenne 3 tonnes (3000 kg) de gingembre tous les deux ans. À 1,20 $ ou 1,50 $ le kilo, ces 3000 kilos rapporteront de 3600 $ à 4500 $ à la famille paysanne, soit entre 1800 $ et 2250 $ par année, ce qui équivaut au double (et plus) de son revenu moyen antérieur. Et à compter de la neuvième année, les 1000 arbres caféiers Arabica engendreront un supplément annuel de 1600 $ à 2000 $ par année à la même famille. À l’heure actuelle, un an après le lancement de la Coopérative, 51 hectares ont été ainsi mis en production grâce aux prêts d’honneur des partenaires de développement.

 

Une relation fondée sur la réciprocité et l’égalité

Grâce à votre prêt d’honneur, la famille de paysans sort de la pauvreté, prend en charge sa destinée et jouit d’une certaine autonomie financière. Réciproquement, la Coop de paysans, conjointement avec l’archevêché de Florès, s’engage à rembourser en totalité votre prêt dans un délai maximum de 7 ans. Et advenant le cas où le rendement de la plantation serait supérieur à ce qui était prévu, ce remboursement sera bonifié d’un « montant de gratitude ».

 

À noter qu’au moment du remboursement, notre organisme vous offrira la possibilité de réinvestir cet argent dans le projet afin de permettre à une autre famille de devenir propriétaire de son propre hectare et, à son tour, de sortir de la pauvreté grâce à vous.

 

Modalités de transfert

Pour transférer l’argent, il suffit de déposer le montant que vous voulez prêter dans le compte de l’organisme Partenaires de développement – Otonomi. Par la suite, cet argent sera acheminé vers le compte de banque de Karitas Keuskupan Agung Ende (nom des programmes sociaux de l’archevêché de Florès dans l’archidiocèse d’Ende). L’étape suivante consistera à vous envoyer une entente qui sera signée par le représentant de notre organisme et que vous-même signerez, laquelle confirmera que le prêt a bel et bien été fait et notre engagement à vous rembourser.

 

Voir la lettre de l’Archevêque de Flores donnant le mandat à Gilles Raymond de bâtir le partenariat de développement qui vous est ici proposé.

 

 

Pour recevoir de l’information: info@partenairededeveloppement.org